Spot publicitaire anti-corrida

Publié le par PSY

Nouveauté en cet été 2022 : une annonce anti-corrida a été diffusée sur des chaînes de télévision.

L'Alliance Anticorrida, association basée à Nîmes, a été à l'origine d'une initiative originale : elle a fait programmer la diffusion d'un clip, au format publicitaire de 30 secondes, sur BFM TV, CNEWS, RMC Découverte et RMC Story.
Cette programmation a eu lieu du 20 juillet au 15 août, période de maints spectacles tauromachiques en France, notamment dans les arènes dites de « première catégorie » (Fêtes de Mont-de-Marsan, Fêtes de Bayonne, Feria de Dax, Feria de Béziers).

Les deux intervenants qui dialoguent avec la présidente de l'Alliance Anticorrida s'y expriment avec l'extrême concision requise par le format, mais savent de quoi ils parlent : il y a d'une part le Dr Richier, co-fondateur du collectif Protec, d'autre part le Pr Courreau, co-fondateur du Covac.
Une version un peu plus longue (2 mn) est également disponible sur Youtube.

L'intérêt majeur de ce clip était bien entendu de toucher le grand public qui ne connaît pas la corrida ou n'a pas d'opinion particulière.
La seule initiative précédente remonte à 2007 : un clip de 30 secondes, commenté par le chanteur Renaud, avait été réalisé pour la SPA, mais le « Bureau de Vérification de la Publicité » s'était opposé à sa diffusion. Toutefois, grâce à la colère de Renaud, l'interdiction du BVP avait généré ce qu'on appelle un effet Streisand.

L'AFP en a fait mention pour conclure un article (2 août) sur la proposition de loi annoncée par le député Aymeric Caron visant à interdire la corrida, article repris par de nombreux médias français voire étrangers.
Europe 1 y a consacré un billet le 18 août, au terme de la campagne, en mettant en ligne le spot, ce qui montre bien que ce n'est pas un spot publicitaire ordinaire.
Des médias régionaux ou locaux en ont parlé, comme France Bleu Gard Lozère, France 3 Occitanie dans son JT du Pays Gardois, La Provence  (là aussi à l'occasion de la PPL annoncée par Aymeric Caron), Objectif Gard, ou le Dauphiné.

Cette campagne a donné à penser aux pro-corridas, comme Robert Ménard, le maire de Béziers, qui y fait référence le 13 août sur France Bleu, et disait dans un article du Midi Libre du 11 août avoir proposé à l'Union des Villes Taurines de France de concevoir des campagnes qui s'adressent au grand public. Ou encore Corentin Carpentier, militant tauromaniaque nîmois, qui annonce le 18 août dans le Midi Libre faire appel à un financement participatif afin de réaliser un clip et le diffuser sur les mêmes chaînes.
Trouveront-ils encore actuellement en France un vétérinaire pour affirmer que le taureau ne souffre pas, et un psy pour affirmer que le spectacle de la corrida ne peut avoir que des effets positifs sur les enfants ?
Il est vrai que Corentin Carpentier n'a pas peur des balivernes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article